L’Initiative parlementaire « Coma éthylique. Aux personnes en cause de payer les frais des séjours hospitaliers et en cellule de dégrisement! » est dangereuse, inefficace et discriminatoire. Sous couvert de vouloir protéger les jeunes, cette initiative les punit et les met en situation de danger.

Organisation faitière de 60 associations de jeunesse en Suisse, le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) est le centre de compétence en matière de politique de l’enfance et de la jeunesse en Suisse et agit en tant que porte-parole des intérêts des jeunes sur le plan fédéral.

Le CSAJ et ses organisations membres inscrivent la promotion de la santé et la prévention pour les jeunes au coeur de leur travail et de leurs différentes activités. Actif depuis de nombreuses années sur les thématiques liées aux addictions légales et illégales notamment au travers de projets spécifiques, il s’engage notamment pour une politique de l’alcool et des substances illégales qui permette aux jeunes de se comporter de manière responsable et qui renforce la prévention.

La présente initiative parlementaire vise à sortir du catalogue de base de la LAMal le remboursement des frais liés à la prise en charge médicale de l’abus d’alcool et des drogues illégales. Les jeunes sont très souvent associés aux problématiques liées aux intoxications d’alcool (plus de 1’200 jeunes ont été hospitalisés en 2010 pour cette raison) et représentent la catégorie la plus touchée dans les morts imputées à l’alcool en Suisse, même s’ils sont loin d’être les seuls touchés. En effet, une récente étude d’Addiction suisse montre que « près de 90% des quelques 12’000 personnes hospitalisées pour une intoxication alcoolique en 2010 avaient plus de 23 ans”.

Le CSAJ est vivement préoccupé par cette initiative qui pénalise les jeunes en s’y prenant à leur porte-monnaie (et à ceux de leurs parents) et fait prendre aux jeunes et à la société des risques considérables, pouvant avoir des conséquences potentiellement dramatiques. Sous couvert de vouloir protéger les jeunes, cette initiative les punit et les met en situation de danger.

C’est pourquoi il appelle les parlementaires à la rejeter.

Priseposition_CSAJ_Bortoluzzi_2013

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!

Pin It on Pinterest

Share This