La campagne du No Hate Speech Movement Switzerland, mouvement lancé par le secteur jeunesse du Conseil de l’Europe, s’est terminée samedi avec un évènement. Cette campagne, coordonnée par le Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ), visait à informer et à sensibiliser les jeunes aux discours de haine sur internet. Le message qui se dégage de l’événement de clôture, à savoir que les politicien-ne-s et la société devraient continuer de suivre et prendre au sérieux cette thématique, a été symboliquement remis à Martine Brunschwig Graf, présidente de la Commission fédérale contre le racisme (CFR).

Pendant la première partie de la manifestation, des jeunes se sont penché-e-s dans le cadre d’un atelier sur la définition des discours de haine en ligne et sur la raison pour laquelle ils sont blessants. Une table ronde a ensuite eu lieu avec la participation de Martine Brunschwig Graf (présidente de la Commission fédérale contre le racisme), Letizia Carigiet (co-présidente du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse), Tarek Naguib (juriste) et Thomas Vollmer (responsable des programmes nationaux de protection de la jeunesse de l’Office fédéral des assurances sociales). La discussion a porté sur la manière de traiter les contenus d’internet qui appellent par exemple à la violence ou qui sont empreints de racisme.

Cet évènement marquait la fin de la campagne du No Hate Speech Movement en Suisse, qui avait été lancée en février 2014. Différentes activités ont été organisées par, pour et avec des jeunes. Toutefois, l’aventure ne se termine pas complètement : un groupe de jeunes motivé-e-s continuera à être actif sous le label du No Hate Speech Movement. Cela réjouit Sabine Scheiben, de l’Office fédérale des assurances sociales (OFAS), qui a financé le projet : « C’est bien que notre campagne se poursuive même après sa clôture officielle. C’était d’ailleurs un de nos objectifs. »

« Avec cette campagne, nous avons atteint l’objectif de renforcer les compétences médiatiques des jeunes en particuliers, mais aussi de jeunes adultes », explique Letizia Carigiet, co-présidente du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ). « Nous avons symboliquement remis les conclusions de la campagne à la CFR », ajoute-t-elle.

La Commission fédérale contre le racisme fête cette année ses 20 ans. Elle a fait de la lutte contre le discours de haine en ligne une des priorités de sa campagne 2015, qui sera lancée cet été. Personne ne doit être discriminé du fait de son origine, de sa religion, de son appartenance ethnique ou de la couleur de sa peau.
« Nous allons tenir compte des messages que nous avons reçus aujourd’hui pour notre campagne », a promis la présidente de la CFR Martine Brunschwig Graf pour conclure.

Photos ici.

Renseignements:

  • Martine Brunschwig Graf, présidente CFR, 079 507 38 00
  • Letizia Carigiet, co-présidente CSAJ, 076 376 14 33
  • Sabine Scheiben, Secteur Questions de l’enfance et de la jeunesse de l’OFAS, 058 322 91 17

Liens:

Les organisations et associations de jeunesse, les classes ou d’autres personnes intéressées à participer à la campagne de la CFR peuvent d’ores et déjà s’inscrire via le site : www.une-suisse-a-nos-couleurs.ch.

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!

Pin It on Pinterest

Share This