Lors de la session d’hiver, le Conseil national traite deux objets qui visent à redéfinir l’obligation de servir. La solution qui parait la plus raisonnable serait un service civil bénévole pour toutes et tous.

Par le passé, le CSAJ s’est exprimé plusieurs fois au sujet de l’obligation de servir et a toujours rejeté l’idée d’un service obligatoire pour toute la société. En tant qu’organisation faîtière de près de 65 organisations d’enfance et de jeunesse qui se fondent sur l’engagement bénévole, nous sommes convaincu-e-s que les jeunes devraient décider librement si et comment ils/elles souhaitent rendre service à la communauté.

Il serait néanmoins judicieux d’introduire un service civil bénévole, ouvert à tou-te-s les jeunes indépendamment de leur origine ou de leur genre. En effet, à travers l’engagement bénévole, les jeunes peuvent acquérir des compétences précieuses pour leur vie privée et professionnelle (conscience de soi, autonomie, esprit d’ouverture), compétences qui se révèlent également positives pour l’ensemble de la société. Un service civil bénévole pour tou-te-s contribuerait en outre à valoriser l’engagement bénévole en général.

Si l’actuelle obligation de servir devait être maintenue, il faudrait au moins garantir la liberté de choisir entre le service militaire et le service civil. Cela implique notamment que la durée des deux services doit être harmonisée.

Lien vers les objets :

  • 13.4312 – Postulat « Pour une nouvelle obligation de servir. Le service citoyen »
  • 13.4263 – Postulat « Redéfinition de l’obligation de servir? »

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!

Pin It on Pinterest

Share This