Depuis le début de l’année, le CSAJ dispose d’un concept de protection pour la prévention d’abus sexuels commis sur des mineur-e-s (« Child Protection Policy »). C’est devenu nécessaire car des mineur-e-s (moins de 18 ans) participent à trois projets du CSAJ, à savoir le projet de participation national, la « Session fédérale des jeunes », et les deux projets de Speak out! pour les mineur-e-s non accompagné-e-s et pour les sans-papiers.

Le CSAJ reconnaît ainsi que les abus sexuels commis sur des mineur-e-s sont malheureusement une réalité dans notre société. Même si ceux-ci sont majoritairement commis au sein de l’environnement familial, les statistiques révèlent que les organisations de jeunesse sont aussi concernées. Conformément à sa philosophie, le CSAJ place la prévention au centre de son concept de protection. Concrètement, cela signifie que le CSAJ mise sur les compétences des collaborateurs/-trices et bénévoles, sur la sélection minutieuse des collaborateurs/-trices et bénévoles, sur une formation régulière ainsi que sur une procédure d’intervention claire qui inclut des services spécialisés. Interdictions, surveillance et espionnage n’appartiennent pas aux outils du CSAJ.

Une partie essentielle du concept de protection est le code de conduite précisant la façon dont les responsables du CSAJ (collaborateurs/-trices, bénévoles) doivent se comporter avec les mineur-e-s. Le code de conduite inclut l’attitude fondamentale à adopter avec les mineur-e-s ainsi que des normes professionnelles contraignantes s’appliquant à des situations concrètes. Celles-ci comprennent les relations privées, les contacts physiques, l’accompagnement individuel de personnes mineures (p.ex. discussion, déplacement), l’hébergement externe et le respect de la sphère intime et privée.

Ce concept de protection pour la prévention d’abus sexuels commis sur des mineur-e-s (« Child Protection Policy ») a été initié par Oak Foundation, qui soutient généreusement les deux projets Speak out! pendant la période 2016-2018 et qui constitue un partenaire de longue date du CSAJ. La mise en œuvre a été réalisée en collaboration avec le centre Limita à Zurich.

En cas de questions, Andreas Tschöpe, secrétaire général du CSAJ, se tient à votre disposition.

Document 

Pin It on Pinterest

Share This

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!