La Fédération Suisse des Parlements des Jeunes (FSPJ) termine son avant-projet pour un parlement national des jeunes et abandonne le projet. Dans la procédure de consultation publique, les acteurs/-trices important-e-s de l’encouragement de l’enfance et de la jeunesse ont aussi évalué de manière critique voire nettement hostile le projet de parlement national des jeunes. Parmi ceux-ci, il y a notamment la large majorité des partis de jeunes, les organisations de jeunesse nationales et les responsables cantonaux de la promotion de l’enfance et de la jeunesse. A présent, le CSAJ peut à nouveau s’intéresser avec ces partenaires au renforcement du plus grand projet national de participation des jeunes, la Session fédérale des jeunes.
Le CSAJ critiquait depuis le début ce projet de parlement national des jeunes. De fait, celui-ci existe déjà avec la Session fédérale des jeunes au Palais fédéral. Contrairement au projet de la FSPJ, la Session des jeunes est ouverte à tou-te-s les jeunes, est représentative et peut déjà aujourd’hui adopter des pétitions. Le CSAJ avait ainsi refusé le projet, y voyant une concurrence inutile et la promotion d’une élite.
Selon la FSPJ, un groupe de jeunes devrait désormais s’occuper de la continuation d’un parlement national des jeunes – sans le concours de la FSPJ. La question, soulevée par le CSAJ, de la légitimité du nouvel organe se pose d’autant plus. Depuis 1991, la Session fédérale des jeunes est connue, largement soutenue et ancrée – et ce grâce aussi au travail annuel d’une trentaine de jeunes bénévoles en collaboration avec le CSAJ.

D’autre informations sur la position du CSAJ

informations sur la FSPJ

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!

Pin It on Pinterest

Share This