Les jeunes demandent des mesures pour empêcher les gratifications aux médecins des laboratoires pharmaceutiques, qui promeuvent les médicaments originaux au détriment des génériques. Ils proposent également eux-mêmes une réforme de l’AVS, qui passe par la réévaluation des taux de TVA.

La 26e session des jeunes s’est terminée ce dimanche par l’assemblée plénière dans la salle du Conseil national. Celle-ci fut ouverte samedi par un discours de la Présidente de la Confédération, Doris Leuthard, encourageant les jeunes à persévérer et à continuer à s’engager ! Les grandes réformes ne se feront pas sans l’engagement des jeunes, commence-t-elle. Le Prix jeunesse récompensant chaque année l’engagement pour la jeunesse a quant à lui été remis à Jürg Grossen pour son implication durant la session des jeunes 2016 avec le groupe de travail portant sur la mobilité pendulaire.

Les grandes réformes : l’AVS et le système des caisses maladie.

Comme l’a vu la présidente de la Confédération, les thématiques des grandes réformes politiques n’impressionnent pas les jeunes. Le groupe de travail francophone travaillant sur l’AVS a ainsi proposé une flexibilité du départ à la retraite ainsi qu’un passage progressif de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans avec des compensations pour les inégalités salariales entre homme et femmes. Le groupe germanophone s’est quant à lui penché précisément sur le financement des rentes et propose ainsi une réévaluation complète des taux de TVA. Le taux du papier toilette, bien de première nécessité, devrait diminuer, tandis que d’autres biens (ex. montres de luxe) taxés selon un système standard devraient être augmentés. Si la deuxième réforme fut acceptée à 94 voix contre 56 la première fut refusée à 107 voix contre 46.

D’autres groupes de travail se sont également penchés sur le système des caisses maladie. Avec la pétition «  Stop aux cadeaux des labos », les jeunes demandent l’interdiction des gratifications sous toutes leurs formes des laboratoires aux médecins. Ces cadeaux encouragent les médecins à prescrire des médicaments originaux. Cette solution vise donc à baisser les coûts de la santé par un recours accru aux génériques. Elle fut acceptée par l’assemblée à 115 voix contre 33.

D’autres pétitions sur des sujets des plus actuels ont également été acceptées, comme « Activité professionnelle comme incitation à s’intégrer », qui demande des mesures pour que les personnes requérantes d’asile ou admises provisoirement puissent exercer une profession.

Les pétitions ont été remises ce soir au premier Vice-Président du Conseil national Dominique de Buman et le forum de la session des jeunes va maintenant travailler afin qu’elles soient entendues. La session des jeunes 2017 s’est ainsi terminée sur une note positive et enthousiaste puisque chaque jeune a pu développer sa citoyenneté et durant les quatre jours pratiquer la concertation, la co-construction et codécision.


Contact :

Valérie Vuille, Responsable communication du CSAJ, valerie.vuille@sajv.ch, 031 326 29 37 / 076 567 03 23

Corinne Schwegler, Chargée de projet Session des jeunes, corinne.schwegler@sajv.ch, 031 326 29 28

 

 

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!

Pin It on Pinterest

Share This