Communiqué de presse du Comité des jeunes pour une Suisse ouverte, 27 octobre 2018

Théâtre d’action contre l’initiative anti-droits humains

Le samedi 27 octobre 2018, au moyen d’un théâtre d’action sur la Kornhausplatz de Berne, le Comité des jeunes pour une Suisse ouverte (CJSO) a mis en garde contre les dangers que l’initiative anti-droits humains représente pour les enfants et les jeunes. Des représentant-e-s des associations membres du Comité des jeunes pour une Suisse ouverte ont participé à la représentation théâtrale afin d’informer le public et de discuter avec les personnes intéressées.

Le théâtre d’action contre l’initiative anti-droits humains offrait la possibilité d’en apprendre davantage sur l’engagement des associations de jeunesse pour les droits humains et contre l’initiative. Le théâtre proposait un aperçu vibrant de l’importance des droits humains et l’appel du Comité des jeunes donnait des arguments contre l’initiative anti-droits humains du point de vue des enfants et des jeunes.

« La Convention européenne des droits de l’homme garantit le respect de la vie privée et familiale et la Convention de l’ONU relative aux droits de l’enfant le droit à une aide spéciale, à la formation et à la participation. Il s’agit d’éléments indispensables pour les enfants et les jeunes », commente Luisa Lichtenberger, représentante du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse au sein du CJSO. Stefan Bruderer, représentant de la Commission jeunesse de l’Union syndicale suisse, ajoute : « L’acceptation de cette initiative anti-droits humains seraient très grave pour les enfants et les jeunes, parce qu’ils sont particulièrement vulnérables. Nous rejetons donc clairement l’initiative. »

Le Comité des jeunes pour une Suisse ouverte appelle l’électorat suisse à voter en grand nombre le 25 novembre prochain et à rejeter nettement la dangereuse initiative anti-droits humains. L’acceptation de l’initiative mettrait en danger les droits à une vie familiale, à un support, à une formation et à la participation.

 Voilà pourquoi il faut dire : NON à l’initiative anti-droits humains !

Contact :

Lea Meister, cheffe du domaine politique du CSAJ
lea.meister@sajv.ch, 031 326 29 36

Le Comité des jeunes pour une Suisse ouverte s’engage pour une jeunesse interconnectée qui se présente comme une force de la société civile.  Nous nous engageons pour l’ouverture, l’égalité des chances et le respect mutuel et nous prenons fermement position contre le renfermement de la Suisse. Par notre engagement, nous montrons à la société et aux politicien-ne-s les aspects positifs de l’ouverture de la Suisse. Le CSAJ ainsi que d’autres membres du Comité des jeunes sont partenaires de l’Alliance de la société civile et par cet événement, ils soutenaient l’engagement contre l’initiative anti-droits humains.

Porteurs du Comité des jeunes pour une Suisse ouverte :
Conseil Suisse des Activités de Jeunesse CSAJ, Fanarbeit Suisse, infoclic.ch, Commission de jeunesse de l’Union syndicale suisse USS, okaj zürich, Plan International, Union des conseils d’étudiants de la Suisse et de la Principauté du Liechtenstein UCE, Union des étudiant-e-s de Suisse UNES, Young European Swiss YES, youngCaritas

Abonniere unseren Newsletter!

So bleibst du immer auf dem Laufenden.

Vielen Dank!

Pin It on Pinterest

Share This