Aktuell
  • LLL:fileadmin/templates/sajv.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Contact

News

Ci-dessous vous trouverez les dernières nouvelles du CSAJ!

Bienvenue à nos nouveaux Youth Reps !

Max, Arlinda et Ellie représenteront les jeunes suisses aux Nations Unies au cours des deux prochaines années. Tu en apprendras plus sur elles*eux ici.

Max

Je m'appelle Max Haizmann et j'ai 23 ans. J'ai grandi à Berne où j'ai fait ma scolarité en français et je poursuis actuellement mes études en droit à l'Université de Lausanne. Durant mon temps libre, j'aime réaliser de petites vidéos en tous genres, pratiquer du sport et critiquer (de manière constructive) la dernière actualité politique. Je suis très curieux et toujours ouvert aux retours et aux propositions. J'aime m'engager à mon échelle pour les causes qui m'inspirent et que je peux promouvoir, comme l'open science, la culture ou la démocratie. 

 

Arlinda

Je m’appelle Arlinda et j’ai 23 ans. J’ai grandi à la Vallée de Joux, dans le canton de Vaud, où les promenades au bord du lac, les sorties sur la Dent de Vaulion, et les discussions autour de l’horlogerie ont pendant longtemps rythmé mon quotidien. Après ma scolarité, j’ai décidé de poursuivre mes études avec une maturité gymnasiale à Yverdon-les-Bains en option philosophie et psychologie. Ayant alors découvert une passion pour la psychologie et la littérature anglaise, j’ai entrepris des études à l’Université de Lausanne où j’y ai étudié ces disciplines dans le cadre d’un Bachelor, puis d’un Master ès Lettres. En 2021, j’ai eu l’occasion de passer un semestre à Trinity College Dublin, en Irlande, où j’ai pu découvrir la riche littérature irlandaise et où j’ai pu développer mes connaissances en études postcoloniales. Fascinée par le pouvoir de la littérature dans la culture, les mouvements sociaux, et les questions identitaires, j’ai rédigé mon mémoire sur l’écriture de la migration à travers la littérature. Ce travail, tout comme mes engagements précédents auprès d’associations soutenant la diversité, l’égalité et le développement durable, sont pour moi des opportunités de sensibiliser le public aux défis de notre ère. Plus qu’une opportunité de représenter la jeunesse Suisse aux Nations-Unies, être Youth Rep me permet de transmettre et de valoriser les connaissances telles que le rôle de l’ONU, ses actions quant à la défense des droits de l’homme ou encore ses 17 objectifs de développement durable. Celles-ci contribuent à l’une des valeurs qui me tient le plus à cœur : l’éducation.

 

Ellie

J'ai 21 ans. J'étudie actuellement les relations internationales à l'Université de Saint-Gall. J'ai pu participer à la création du Parlement des jeunes de Thurgovie et je suis membre du comité directeur depuis le début. Actuellement, j'occupe également le poste de coprésidente. En plus, je suis active au sein du Forum, qui s'occupe de la Session fédérale des jeunes.

Ma participation précoce à la politique m'a fait prendre conscience que les jeunes doivent être encouragés à utiliser leur voix. Mais il faut également veiller à ce qu'ils soient entendus. Il faut offrir aux jeunes non seulement une plate-forme, mais aussi un porte-parole. Pour prendre des décisions durables, les jeunes doivent avoir leur place à la table des discussions sur demain. Je suis heureuse de pouvoir y contribuer grâce à mon mandat de Youth Rep.

 

Tu trouveras plus d'informations sur les Youth Reps ici.

 

 

Connecté et engagé

Le CSAJ s’engage en politique pour les intérêts de ses membres. Grâce à son réseau, le CSAJ fait parvenir les demandes de ses organisations membres aux organismes compétents de la Berne fédérale.

Le CSAJ est reconnu au niveau fédéral en tant qu’association faîtière des organisations de jeunesse et que porte-parole des jeunes. Il est en étroite relation avec l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), responsable de la politique de la jeunesse au niveau fédéral. Il collabore aussi étroitement avec d’autres offices fédéraux qui disposent de programmes de jeunesse dans le cadre de leurs responsabilités (p.ex. santé, migration). Il siège au sein des principaux organes politiques spécialisés et entretient des contacts avec des parlementaires de tous les groupes. Le CSAJ siège en outre dans des réseaux d’ONG avec lesquels il est étroitement lié.

Il siège dans ces réseaux pour défendre les intérêts de ses membres et de la jeune génération en Suisse. Le CSAJ effectue donc un lobby pour une promotion de la jeunesse forte et durable, pour la reconnaissance du bénévolat, contre des conditions de travail inefficace pour l’animation jeunesse, etc.

Succès politiques

Le CSAJ a remporté quelques succès, par exemple avec la création (1989) et la révision totale (2011) de la loi sur l’encouragement de l’enfance et de la jeunesse, avec l’instauration du congé-jeunesse (1991) ou encore avec les mesures de prévention dans le cadre du Programme national alcool de l’OFSP (2008).