Aktuell
  • LLL:fileadmin/templates/sajv.ch/Resources/Private/Language/fr.locallang.xlf
  • Chercher
  • Contact

News

Ci-dessous vous trouverez les dernières nouvelles du CSAJ !

CSAJ@home - comment ne pas devenir fou en home office?

Depuis le début de l’année, elle nous concerne tou*tes : l’obligation de télétravailler. Grâce (ou à cause) au Coronavirus, le travail à domicile est devenu le quotidien de beaucoup de monde. Pour ne pas laisser le plafond vous tomber sur la tête et pour que votre journée de travail puisse encore être productive, nous nous sommes renseignés au sein du CSAJ et avons rassemblé quelques conseils pour le télétravail. Mais tout d'abord, quel type de home office pratiques-tu?

Welcher Homeoffice-Typ bist du?

MinimalisteLes minimalistes n’ont pas besoin de grand-chose. De préférence, rien de plus que l’ordinateur et le café obligatoire sur la table. Une tâche à la fois, propre et sans distractions.
PerfectionnisteLa table est impeccable, les stylos alignés, la feuille de calcul Excel bien structurée, et aujourd’hui, le cappuccino est aussi très joli. Les perfectionnistes préfèrent commencer la journée comme ça ! Mais oui, il faut garder les choses en ordre !
ChaotiqueSi jamais, c’est un chaos organisé ! De préférence, tout en même temps, écrit sur différents morceaux de papier et toujours quelque chose à grignoter à portée de main. C’est ainsi que le télétravail fonctionne le mieux pour les chaotiques (organisées)..
Nostalgique

Pour les romantiques rétro, tous les trucs informatiques modernes sont too much et beaucoup trop rapides. La seule question est de savoir combien de temps ces personnes dureront en cette période particulière, sans écran et sans contact virtuel avec le monde extérieur

Nos conseils pour le home office

Planifiez votre journée et trouvez un flow. Créez des horaires de travail fixes et prévoyez des pauses. Planifiez votre journée, commencez à l’heure et finissez à l’heure. Des listes de tâches, sur papier ou utilisant des applis comme Google Tasks et Todoist, vous aideront à rester concentré sur les choses importantes. Le travail d’abord, le plaisir ensuite… ainsi que ce lave-vaisselle que vous mourez d’envie de décharger toute la journée !
Désignez un espace de travail fixe – non, nous ne parlons pas de votre canapé super confortable ou du lit ! – et créez une atmosphère professionnelle. Qu’il s’agisse de votre propre bureau ou d’une table à manger commune, installez-vous dans un certain endroit de manière à vous sentir à l’aise. Apportez une petite touche de bureau dans votre propre chambre en décorant votre lieu de travail avec quelques objets familiers du bureau, par exemple, et installez une lumière agréable. Il est important de laisser le canapé, le fauteuil ou le balcon comme lieux de détente, car le travail n’a rien à faire ici !
N’oubliez pas non plus de laisser le pyjama dans la chambre à coucher et de mettre quelque chose de frais – au moins en haut, pour les séances en ligne ! Tant que nous y sommes, la communication avec les collègues est très importante, encore plus en ces temps d’isolement partiel. Utilisez de façon sensée les outils de communication tels que Slack, Microsoft Teams, Zoom, etc. En d’autres termes, certains petits entretiens doivent également avoir une place à côté des nombreuses réunions virtuelles. Par exemple une pause en ligne partagée via [wonder.me
](https://www.wonder.me/) comme au CSAJ ? En outre, un jeu de loups-garous virtuel pourrait certainement être organisé avec wonder.me !
Enfin et surtout : Récompensez-vous aussi de temps en temps, peut-être avec un bon café provenant d’une nouvelle machine (que l’on vous souhaite bien meilleur que le célèbre mauvais café du CSAJ) ou une chaise de bureau ergonomique ? Ou alors, premettez-vous une bonne pause. Votre esprit et votre derrière vous en seront reconnaissants !

 

 

Connecté et engagé

Le CSAJ s’engage en politique pour les intérêts de ses membres. Grâce à son réseau, le CSAJ fait parvenir les demandes de ses organisations membres aux organismes compétents de la Berne fédérale.

Le CSAJ est reconnu au niveau fédéral en tant qu’association faîtière des organisations de jeunesse et que porte-parole des jeunes. Il est en étroite relation avec l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS), responsable de la politique de la jeunesse au niveau fédéral. Il collabore aussi étroitement avec d’autres offices fédéraux qui disposent de programmes de jeunesse dans le cadre de leurs responsabilités (p.ex. santé, migration). Il siège au sein des principaux organes politiques spécialisés et entretient des contacts avec des parlementaires de tous les groupes. Le CSAJ siège en outre dans des réseaux d’ONG avec lesquels il est étroitement lié.

Il siège dans ces réseaux pour défendre les intérêts de ses membres et de la jeune génération en Suisse. Le CSAJ effectue donc un lobby pour une promotion de la jeunesse forte et durable, pour la reconnaissance du bénévolat, contre des conditions de travail inefficace pour l’animation jeunesse, etc.

Succès politiques

Le CSAJ a remporté quelques succès, par exemple avec la création (1989) et la révision totale (2011) de la loi sur l’encouragement de l’enfance et de la jeunesse, avec l’instauration du congé-jeunesse (1991) ou encore avec les mesures de prévention dans le cadre du Programme national alcool de l’OFSP (2008).